Née à Paris, Emilie Delbée souhaite devenir danseuse classique, elle suit sa formation au sein du Conservatoire National Régional de Paris, où elle reçoit en fin d’études le 1er Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury. Agée de 15 ans et souhaitant participer au Prix de Lausanne, elle demande la permission à Maurice Béjart de danser l’une de ses chorégraphies, ce qu’il lui accorde; dès lors le maître aux yeux bleus la suit afin d’observer ses progrès. Ce sera deux ans plus tard après un engagement au ballet de l’Opéra de Paris sur Le Lac des Cygnes que Maurice Béjart décide de l’engager au sein du Béjart Ballet Lausanne où elle y restera pendant dix ans, alternant les rôles dans les différents ballets et créations comme Le Presbytère, L’Oiseau de feu, Le Sacre du Printemps ou encore Le Tour du Monde. Désireuse de renouer avec une autre passion, le théâtre et le cinéma, où déjà enfant elle faisait ses débuts sur scène, Emilie Delbée suit des cours au Studio Pygmalion et travaille avec François Beaulieu (sociétaire honoraire de la Comédie Française) à Paris. Parallèlement, elle donne des classes à Lausanne à l’AFJD (association pour la formation de jeunes danseurs).En 2011, elle a été assistante de mise en scène et scénographe pour L’Aiglon l’Histoire d’un Rêve au théâtre de Saint Maur et Andromaque héroïne du XXIème siècles auThéâtre du Nord à Lille avec Anne Delbée, puis a collaboré avec Cyril Le Grix pour son projet Démons de Lars Norén à Paris. Actuellement, Emilie Delbée est au Québec où elle a suivi en 2012 une formation en réalisation à l’ ECTQ (Ecole de cinéma et télévision de Québec), et enseigne au sein de L’Ecole Christiane Bélanger afin de transmettre à de jeunes élèves la passion et l’exigence de la danse classique tout en travaillant à la mise en œuvre de ses propres projets artistiques.

Émilie Delbée

directeur artistique 

Alexis Simonot